En cette journée internationale des femmes, nous vous présentons le portrait de deux femmes qui ont marqué l’histoire de la région de par leur dévouement envers leur communauté. Si vous avez connu l’une de ces deux femmes n’hésitez pas à nous partager vos souvenirs!

Lily Butters :
Nés en 1894 en Angleterre, Lily et son mari John immigrent au Québec en 1929 et s’installent à Austin le 20 mai 1929. Jusqu’en 1942, Lily travaille à la ferme familiale et occupe divers autres emplois pour subvenir aux besoins de la famille. En 1942 elle s’enrôle dans l’armée et sert au Canada jusqu’en 1944 comme directrice des cuisines à la caserne de Shaughnessy. Elle donne sa démission en juin 1944, caressant le rêve de fonder un hôpital, elle s’inscrit à un cours d’infirmière. Après une année d’études intensives elle revient à Austin et ouvre un hôpital qui s’occupe d’abord des convalescents et ensuite d’enfants handicapés. Avec détermination et acharnement, Lily Butters prend soin pendant plus de 25 ans d’enfants laissés pour compte. À la tête d’un des seuls centres du genre, c’est des centaines d’enfants qui sont recueillis sous son toit. Lily Butters décède le 3 juin à l’âge de 86 ans.

Henrietta Kathleen Milne :
Femme très active, Henrietta Kathleen Minle se dévoue à la communauté magogoise en luttant contre la pauvreté, en militant pour l’accessibilité à l’éducation et en se vouant à l’amélioration des conditions féminines et à l’équité salariale. Détentrice d’un diplôme d’enseignement, madame Milne fonde en 1951 la Home and School Association de Magog en plus d’être membre de diverses associations. Elle contribue à la construction de la Princess Elizabeth Elementary School et à la mise sur pied de la Magog Community School afin de soutenir l’éducation aux adultes. Convaicu de l’importance de la lecture à l’éducation elle jette les bases de la Bibliothèque Memphrémagog, en collaboration avec la Austin Women Institute. Cette grande dame décède en 2001 et afin de souligner son engagement les Pépines (Promotion des Estriennes pour initier une nouvelle équité sociale) lui rendent un hommage posthume en 2007.