Sommaire du fonds

Titre : Fonds Dr Wilfrid Pellerin< Dates : 1945-1970
Collation : 14 livres. – Env. 58 objets divers.
Cote : PR017

Notice biographique

Wilfrid Pellerin naît à Saint-Damase-de-L’Islet, en 1917, du mariage d’Amédée Pellerin, cultivateur, à Adèle Caron. Il étudie à Sainte-Anne-de-la-Pocatière, avant d’être admis en médecine à l’Université Laval, à Québec. Il est de la promotion 1945 et obtient son droit d’exercice la même année. Le jeune médecin arrive à Magog le 1er juillet 1945, à l’âge de 28 ans. Il épouse, le 29 août 1947, Lucette Béland, née à Trois-Rivières. Ils ont quatre enfants, tous nés à Magog : Michel, Jocelyne, Pierre et Benoît.En 1947, il achète une propriété de la rue Sherbrooke ou il aménage son domicile, son bureau de médecine et la Pharmacie Pellerin. En plus de pratiquer la médecine générale, incluant l’obstétrique, il partage les tâches d’anesthésie en salle d’opération avec le docteur Lecomte. Étant un des seuls à pratiquer l’anesthésie à Magog, il est rapidement de garde en permanence. Malgré qu’il pratique cette discipline depuis plusieurs années, ce n’est qu’en 1955, après que l’anesthésie fut reconnue comme une spécialité distincte du domaine médicale, qu’il reçoit enfin son certificat de spécialiste en anesthésie.En 1950, un groupe d’homme d’affaires de Magog forme un syndicat coopératif, présidé par Me Yves Forest. Bien que peu impliqué dans le milieu social magogois, le Docteur Pellerin se joint au mouvement dont l’objectif est d’investir dans l’économie locale. C’est ainsi que le groupe fait l’acquisition du Centre de ski Mont-Orford. Au début des années 1960, le centre de ski passe aux mains de la Compagnie de gestion Orford et, peu après, le syndicat coopératif est dissous.Jusqu’en 1965, un médecin avait le droit de tenir une pharmacie sans la présence d’un pharmacien. À la suite de pressions exercées par le Collège des pharmaciens et par celui des médecins, ces derniers perdent ce privilège. Ils doivent, soit engager un pharmacien, soit se départir de leur commerce. Le Docteur Pellerin optera pour cette dernière solution et fermera sa pharmacie vers la fin des années 1960.Il prend une courte retraite vers le début des années 1980, mais, après des pressions du milieu médical, il retourne pratiquer l’anesthésie jusqu’à sa retraite définitive à la fin des années 1980. Le Docteur Wilfrid Pellerin meurt au mois de mars 2003, au foyer du Sacré-Coeur, après avoir vécu pendant des années avec la maladie de Parkinson.

Portée et contenu

Le fonds porte sur les activités médicales et les intérêts personnels du Docteur Wilfrid Pellerin. Le fonds contient plusieurs objets médicaux et chirurgicaux ainsi que certains livres et traités médicaux sur divers sujets : matériel médical, médecine pratique, études anatomiques, anesthésie, cancer et diagnostics thérapeutiques. Le fonds contient aussi des livres de nature non médicale dont Missel et Vespéral de l’abbé Jean Solé, The British MonarchyCitations du Président Mao Tse Toung, L’Odyssée et L’Iliade.

Notes

Le titre est basé sur le contenu du fonds.

Le fonds fut acquis en 1998.